Environ une personne sur 100 est actuellement concernée par l’autisme. Il y a des personnes qui n’ont pas un de diagnostic car l’autisme n’impacte pas suffisamment leur vie. Et puis il y a les personnes, toujours plus nombreuses d’années en années, ayant reçu un diagnostic. Pour celles-ci, l’autisme pose de nombreuses difficultés dans leur vie quotidienne. Certaines tâches et activités de la vie quotidienne génèrent beaucoup de stress et d’anxiété.

Le spectre de l’autisme est large et les personnes sont impactées de différentes façons. Il n’y a pas deux personnes autistes qui ont les mêmes difficultés. Toutefois, la plupart des difficultés rencontrées peuvent se classer dans 4 grandes catégories :

  • La communication sociale
  • L’imagination sociale
  • Les interactions sociales
  • Le traitement sensoriel

Ce document a été écrit pour vous aider à comprendre ce handicap et pour vous donner des conseils simples pour rendre votre activité plus attractive pour les personnes autistes (autism friendly).

Services de santé - Challenges pour les personnes autistes

Communication

Les personnes autistes ont souvent de grandes difficultés de communication. Il y a ceux qui ont un langage exceptionnel au point de paraître brutal et ceux avec très peu de compétences dans le langage. Beaucoup de personne sont entre ces deux extrêmes. Cela peut rendre la communication avec le personnel et les autres clients difficile, particulièrement su quelque chose génère du stress.

Cependant, la communication va au-delà de la parole. Les personnes autistes peuvent ne pas comprendre le langage non verbal comme les expressions faciales. Les personnes autistes peuvent également avoir besoin de plus de temps pour répondre aux questions.

De plus les personnes autistes peuvent avoir des difficultés à comprendre les figures de style et les expressions que nous utilisons tous les jours. Un langage clair est souvent plus facile à comprendre.

Traitement sensoriel

Les personnes autistes ont des difficultés à traiter l'environnement sensoriel. Cela signifie que leur sens sont sur ou sous stimulés.

Ouïe

Certains bruits comme les bruits soudains peuvent être douloureux et générer de la détresse. Par exemple un bébé qui pleure, un haut-parleur pour annoncer des nouvelles ou un équipement mécanique.

Vue

Les lumières vives ou clignotantes dans une salle d'attente ou l'utilisation des lampes chirurgicales peuvent ne pas être supportables.

Goût

Une forte aversion à certains goûts comme les médicaments ou du dentifrice / ou au contraire le besoin de goûts forts.

Odorat

Un sens de l'odorat très développé rend difficile pour un patient la présence d'odeurs d'hôpital.

Toucher

Le toucher est particulièrement difficile lors de la consultation d'un patient autiste. Une haute sensibilité du toucher peut rendre l'examen ou le traitement difficile. De plus, beaucoup ont un seuil de réaction à la douleur élevé, rendant le diagnostic difficile.

Peur

L'anxiété est une difficulté majeure pour les personnes autistes. Elles ont des difficultés à faire face aux changements inattendus ou à un nouvel environnement. Rencontrer ces nouvelles personnes dans un environnement inconnu et imprévisible pour elles va augmenter le niveau de stress et d'anxiété.

Auto-stimulation

L'auto-stimulation ou « stimming » désigne des actions répétitives comme le fait de se balancer. Quand nous devenons anxieux, nous faisons tous des choses comme faire tourner un crayon, ou jouer avec nos doigts sur la table. Si nous restons assis trop longtemps, nous avons besoin de changer de position ou de nous lever. C'est la même chose pour les personnes autistes mais cela est plus prononcé ou plus visible. Certains ont besoin de sauter, de taper dans leurs mains ou même d'émettre un son bruyant. Ces actions sont pour la plupart involontaires et deviennent plus importantes dans une situation de stress Les enfants ont moins de contrôle sur ces comportements mais en grandissant ils peuvent apprendre à les limiter ou à ne pas les faire en public. La plus grande détresse dans ces situations est la réaction des gens qui ne comprennent pas ou font des commentaires désobligeants.

Organisation

Les personnes autistes trouvent souvent difficile d'organiser les rendez-vous et de ne pas les oublier. Cela est particulièrement embêtant lorsque vous fixez un rendez-vous longtemps en avance. L'utilisation de rappels visuels peut être un bon outil pour tous les patients, quelle que soit leur compétences en communication.

Collecte de renseignements

Comme les enfants assistent à l'examen clinique avec leurs parents, ces derniers peuvent vous fournir les informations que vous devez savoir sur l'enfant examiné. En revanche, la situation est différente pour les adultes. Ceux-ci sont moins souvent accompagnés de leur parents et expriment moins leurs besoins. Il peut être utile de leur suggérer de venir accompagné d'un ami.

Dans tous les cas, il est important d'obtenir le plus de renseignements au moment de la prise de rendez-vous. Encouragez les patients à informer le secrétariat de leur autisme et des difficultés qu'ils peuvent rencontrer à attendre dans une salle d'attente, à communiquer leur douleur etc.

Ce que VOUS pouvez faire

Le pouvoir de changer les choses est entre vos mains ! Vous avez maintenant un aperçu des problèmes courants auxquels les personnes autistes doivent faire face. Vous pouvez faire beaucoup de choses pour rendre la vie des personnes autistes et de leur famille plus facile.

Faciliter la communication avec les patients

Il existe pleins d'applications permettant la communication à l'aide d'images. Cela peut valoir la peine d'investir dans ceux possédant le vocabulaire requis en médecine comme les mots liés à la douleur, les parties du corps et les questions courantes de toute consultation chez le médecin.

Tout le personnel devrait être au fait des difficultés de communication que les patients rencontrent. Utilisez un langage clair et factuel et évitez les termes abstraits. Laissez du temps à la personne pour répondre. Gardez à l'esprit que la personne autiste peut avoir du mal avec le contact visuel.

Rendre les lieux « autism friendly »

Avez-vous une télévision ou une radio dans votre salle d'attente. Le volume peut être réduit au minimum si nécessaire. Les sonneries de téléphone peuvent aussi être réduites. La lumière peut être éteinte pour fournir un environnement confortable pour le patient. Si une lumière forte est nécessaire, prévenez le patient en avance et allumez là graduellement.

Fournir une « social story » sur votre site web

Une « social story » peut être un outil utile pour se préparer avant de venir dans votre cabinet. Une visite virtuelle et une gallerie de photo du personnel peuvent également permettre à une personne autiste de se préparer pour une visite.

Impliquer les parents

Les parents d'un enfant autiste sont souvent les experts quand il s'agit de connaître leur enfant. Écoutez ce qu'ils ont à vous dire et acceptez les conseils qu'ils peuvent vous donner.

Former le personnel

Il n'y a pas de meilleur moyen que de former le personnel à travailler avec des patients autistes afin d'éviter la plupart des problèmes qui pourraient survenir.

Être une source d'informations fiable

Beaucoup de parents et de personnes autistes requièrent de l'aide provenant d'autres professionnels de santé. Les contraintes de temps et les faibles capacités d'organisation font que les personnes autistes ont du mal à contacter ces derniers. Ayez une liste de professionnels de différentes spécialités afin de diriger vos patients vers les bonnes personnes.

Être un centre de sensibilisation

Les familles se sont souvent senties isolées. Cela est dû au manque de sensibilisation du grand public qui amène les personnes à regarder les comportements bizarres de leur enfant ou le manque de compréhension de leurs besoins.

Pour améliorer la situation, vous pouvez sensibiliser à l'autisme en affichant des posters ou distribuant des dépliants dans votre magasin.

Rencontrer les associations

Il n'y a pas deux cabinets identiques et personne d'autre que les familles des personnes autistes ne peut vous dire quels sont les problèmes d'accessibilités rencontrés.