Depuis juillet 2017, nous postons chaque lundi, une image en lien avec l’autisme afin de sensibiliser le grand public. Ci-dessous, les différentes images publiées jusqu’à présent.

62/ Beaucoup d'élèves autistes sont épuisés en rentrant de l'école. Aller en cours leur demande beaucoup d'énergie non seulement pour se concentrer sur la leçon mais surtout pour supporter l'environnement sensoriel de la classe.
61/ Raconter comment s'est passée sa journée à l'école n'est pas toujours facile pour les élèves autistes.
60/ Il n'est pas toujours évident au premier abord de voir les avantages d'accueillir une personne autiste dans sa classe.
59/ Les dernières semaines avant la rentrée des classes sont stressantes non seulement pour les élèves autistes mais aussi pour leurs parents.
58/ Certaines personnes autistes préfèrent être aidées par leurs amis, en les imitant, en leur parlant de leurs difficultés plutôt que de consulter un professionnel.
57/ Trop peu de centres de loisirs offrent de réels aménagements pour les personnes autistes.
56/ L'amitié peut être un concept difficile à appréhender pour les personnes autistes.
55/ Choisir son menu, supporter les odeurs ou encore attendre entre les plats font des sorties au restaurant des moments difficiles pour les personnes autistes.
54/ Les vacances peuvent rapidement devenir une source de stress pour les personnes autistes.
53/ En été, les lieux touristiques sont difficilement accessibles aux personnes autistes.
52/ L'inclusion ne devrait pas être quelque chose de facultatif que nous faisons selon notre envie.
51/ Nous avons tous déjà vu quelqu'un porter des manches longues en plein été !
50/ Avoir accueilli une personne autiste en classe est quelque chose dont beaucoup d'enseignants sont fiers !
49/ Bon courage à toutes celles et ceux qui passent les épreuves du baccalauréat cette semaine. Je sais que cela peut être difficile et réellement épuisant !
48/ Les comportements d'auto-stimulations doivent être acceptés et les personnes concernées ne doivent plus se sentir jugées.
47/ Les centres d'intérêt des personnes autistes doivent être respectés et considérés comme de réelles opportunités.
46/ L'inclusion ne se limite pas à l'école et concerne également les activités pratiquées en dehors.
45/ Nous pensons souvent aux parents qui font tout pour aider leur enfant autiste. Cependant, nous oublions souvent de mentionner le rôle important joué par les frères & sœurs !
44/ Il existe de nombreux équipements qui permettent de mieux tolérer l'environnement, mais beaucoup de personnes préfèrent s'en passer, de peur d'être jugées.
43/ Ne plus reposer sur ses parents pour exprimer ses besoins et demander de l'aide est une étape importante vers l'autonomie.
42/ L'oral n'est pas la seule forme de communication. Trop souvent, avoir des difficultés pour parler est un facteur d'exclusion.
41/ Les chiens d'assistance peuvent également être utiles aux personnes autistes.
40/ En se sentant observées et jugées, de nombreuses personnes autistes développent une faible estime d'elles-mêmes.
39/ Nous réduisons souvent l'autisme aux difficultés de communication. Nous oublions que les personnes autistes traitent l'environnement différemment et que certains bruits, certaines odeurs, ou même la foule peuvent être difficiles à supporter.
38/ Il est important de savoir ce qu'est l'autisme et ce qu'il n'est pas. Le manque de connaissances est la source de nombreux mythes, de préjugés et de réticences ! Profitons de de ce mois d'avril pour sensibiliser le plus grand monde.
37/ Lorsque nous ne savons pas ce qu'est l'autisme, nous avons tendance à ne pas nous adresser directement aux personnes concernées, de peur de ne pas être compris ou de ne pas savoir comment réagir.
36/ Accueillir les personnes autistes à l'école n'est qu'une première étape. Donner aux enseignants et aux autres élèves les connaissances pour réellement inclure ces personnes est quelque chose de vraiment important.
35/ Juger les comportements des adultes plus sévèrement que ceux des enfants porte préjudice aux personnes autistes.
34/ L'inclusion profite à tout le monde ! Ce n'est pas un privilège que nous offrons aux personnes handicapées.
33/ Les imprévus sont souvent difficile à gérer pour les personnes autistes, mais ils peuvent souvent être évités avec une bonne préparation.
32/ Lorsque des aménagements sont mis en place, ceux-ci ne sont souvent effectifs qu'une fois la personne en poste. Pourtant, ils sont souvent nécessaires dès la recherche d'emploi.
31/ En s'imaginant que les personnes autistes sont « dans leur monde », nous participons à leur isolement et à leur exclusion.
30/ Mettre à disposition un lieu ou une pièce au calme est une première étape pour l'inclusion des personnes autistes.
29/ Il n'y a pas d'acceptation, d'inclusion et d'aménagements lorsque l'autisme n'est pas un sujet de discussion.
28/ L'inclusion passe aussi par la manière de rédiger les offres d'emploi.
27/ Le sujet des « crises » est difficile à aborder. Pourtant cela concerne beaucoup de personnes autistes, enfants comme adultes.
26/ Les difficultés rencontrées par les personnes autistes ne sont pas corrélées à leur intelligence.
25/ Meilleurs vœux à tous pour cette nouvelle année, particulièrement aux parents, aux enfants et aux adultes autistes. J'espère que 2018 sera l'année où vous obtiendrez les aides dont vous avez besoin et où vous trouverez votre place dans la société.
24/ Je vous souhaite à tous un Joyeux Noël !
23/ Si vous recevez une personne autiste pour Noël, soyez ouverts et tolérants. Vous n'imaginez pas la préparation et les efforts nécessaires pour un tel événement.
22/ La prochaine fois que vous verrez une personne stressée et angoissée à l'arrêt de bus ou sur le quai de la gare, pensez que prendre les transports en commun n'est pas aussi facile pour tout le monde.
21/ L'inclusion n'est pas de la charité. Ce n'est pas une faveur faite aux personnes autistes que de leur permettre de vivre dans la société.
20/ L'autisme est un sujet qui doit être abordé dans tous les services de ressources humaines.
19/ L'accès à des soins de qualité n'est pas encore une réalité pour les personnes autistes. Pourtant une chose est certaine : quand un problème de santé n'est pas traité, il s'aggrave !
18/ Les aménagements à l'école et au travail sont essentiels ! Ce ne sont pas des « privilèges » accordés aux personnes autistes.
17/ Tout le monde doit savoir interagir avec les personnes autistes, de la personne à l'accueil de l'entreprise au directeur.
16/ L'autisme doit être vu de façon positive en entreprise. Les personnes autistes doivent être employées pour leurs compétences.
15/ La sexualité est souvent une langue étrangère que nous devons enseigner aux personnes autistes.
14/ Sans le vocabulaire adéquat, nous décrivons les personnes autistes comme «malades», « renfermées » avec un « comportement bizarre ».
13/ La culture de l'école joue un rôle important dans l'inclusion des élèves autistes.
12/ Nous ne pouvons pas traiter séparément les questions de l'inclusion des personnes autistes et du harcèlement.
11/ Le manque de connaissances sur l'autisme aboutit à la création de préjugés !
10/ L'inclusion des personnes autistes passe aussi par un changement des mentalités.
9/ L'inclusion des personnes autistes est nécessaire et ne doit pas être négligée.
8/ Toutes les personnes autistes sont différentes. Chacun a ses difficultés mais surtout ses talents, ses compétences et ses capacités.
7/ Regarder quelqu'un dans les yeux peut être compliqué pour les personnes autistes.
6/ Nous faisons tous des mouvements inconsciemment lorsque nous sommes stressés.
5/ Les mots peuvent parfois blesser. Réfléchissez avant de parler.
4/ Avez-vous déjà entendu parler du système proprioceptif ? Il peut fonctionner légèrement différemment chez les personnes autistes !
3/ Les instructions visuelles sont importantes pour tout le monde, particulièrement pour les personnes autistes.
2/ Les bruits du quotidien peuvent être difficiles à supporter pour les personnes autistes.
1/ Nous devons prendre conscience que nous connaissons tous une personne autiste !